Stratégies


STRATEGIE POUR LES COMPETITIONS X4

(Article paru dans le journal du club d’Eaubonne)

LES CONTRATS PARTIELS:

En quatre, on ne recherche pas le contrat partiel le plus rémunérateur, mais le plus sur.
On optera pour des partielles jouées à l’atout, avec des fit au moins 8ème, même en mineure, de préférence à Sans-Atout.

LES CONTRATS de MANCHE:

En quatre, il ne faut pas «empailler» de manche, surtout en position vulnérable. ( à 37-38% de chance de gain vulnérable et 45% si non vulnérable)
Rechercher la manche la plus sure. SA n’est pas la panacée.

LES CONTRATS de CHELEMS:
En quatre, on demande les petits et grands chelems «sérieux» dans la meilleure dénomination.
Petits chelems: minimum 50% de chance de gain.
Grands chelems: minimum 66% de chances de gain.

LES ENCHERES COMPETITIVES:

En quatre, les interventions (et les réveils ultérieurs), sont beaucoup moins «sauvages» qu’en tournoi par paires.
Mais on n’hésitera pas à se «sacrifier» non vulnérable contre vulnérable, au niveau des manches et des chelems, avec de très longs fits (loi des levées totale)
EX: 4P contré , moins 2 non vulnérable, contre 4C adverse vulnérable = 300 contre 620, soit un gain de 8 IMP.

LES CONTRES PUNITIFS:

En quatre, on ne contre des partielles pouvant donner la manche aux adversaires (si le joueur contré gagne), qu’avec 2 levées de chutes certaines.

LE JEU en FACE du MORT:

En quatre on ne cherche à réaliser des levées de mieux que si l’on ne met aucunement son contrat en danger.
Pour atteindre cet objectif on emploi des jeux de sécurité. (C’est à dire en se prémunissant contre des mauvaises répartitions)

LE JEU de FLANC:
En quatre l’unique objectif est de battre le contrat adverse, en
faisant fi d’éventuels plis supplémentaires.
Il arrive qu’en flanc, on émette des «hypothèses de nécessité» (conforme avec les enchères et les renseignements recueillis), au sujet des cartes ou des distributions qu’il est indispensable de trouver chez le partenaire (pour faire chuter), puis de jouer en conformité avec cette analyse.

EN MATCH PAR 4, ON N’OUBLIE JAMAIS:

– QUE L’ON A DES PARTENAIRES DANS L’AUTRE SALLE.
– QUE CERTAINES DONNES COMPTENT BEAUCOUP PLUS QUE D’AUTRES.
Par conséquent, rester concentré, ne pas chuter de manche ou de chelem sur table, et en flanc, ne pas en livrer d’ingagnables.
– QUE LA «POLITIQUE DU RESULTAT» EST UN DEFAUT A COMBATTRE SANS RELACHE.
– QUE C’EST UN SPORT D’EQUIPE et QUE LES 4 JOUEURS DOIVENT SE SOUTENIR.